sarcasme

sarcasme [ sarkasm ] n. m.
• 1546; lat. sarcasmus, gr. sarkasmos, de sarkazein « mordre la chair (sarkos) »
1Ironie, raillerie insultante. dérision, moquerie. « La dérision et le sarcasme et l'injure sont des barbaries » (Péguy).
2Un, des sarcasmes. Trait d'ironie mordante. quolibet, raillerie. Répondre par des sarcasmes. S'enfuir sous les sarcasmes.
⊗ CONTR. Compliment, flatterie.

sarcasme nom masculin (bas latin sarcasmus, du grec sarkasmos, de sarkadzein, mordre la chair) Action de railler avec méchanceté. Paroles de raillerie : Accabler quelqu'un de ses sarcasmes.sarcasme (synonymes) nom masculin (bas latin sarcasmus, du grec sarkasmos, de sarkadzein, mordre la chair) Paroles de raillerie
Synonymes :
- pique (familier)
- vanne (populaire)
Contraires :

sarcasme
n. m. Raillerie insultante; trait mordant d'ironie.

⇒SARCASME, subst. masc.
A. — Ironie acerbe, mordante. Synon. moquerie, persiflage. On me l'avait représentée comme intrigante, se mêlant de politique et surtout comme fort adonnée au sarcasme (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 923). L'humour et la parodie, la bouffonnerie et le sarcasme (...) forment l'atmosphère vitale où respirent les personnages [de Cosi fan tutti] (GHÉON, Prom. Mozart, 1932, p. 362).
B. — Le plus souvent au plur. Trait mordant d'ironie, de raillerie cruelle. Synon. pique3. Débiter des sarcasmes; être exposé aux sarcasmes; tomber sous les sarcasmes. Je t'ai tout dit, un peu brièvement. Et tu en profites pour m'accabler de sarcasmes (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 195). Il avait beau s'appliquer à copier les gestes de ses camarades, son air ahuri le désignait à leurs sarcasmes (GREEN, Moïra, 1950, p. 200).
RHÉT. Critique, satire amère et piquante. Le titre de philosophe sera à plus haut prix, on ne l'obtiendra pas en répétant les sophismes de J.-J. Rousseau (...) ou les sarcasmes de Voltaire (BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 129). Platon est un des rares auteurs auxquels j'adhère de toutes mes surfaces. S'il revient à ses féroces sarcasmes contre la démocratie, je cesse d'adhérer (ALAIN, Propos, 1935, p. 1274).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1552 (RABELAIS, Quart Livre, prol., 24, éd. R. Marichal p. 12), qualifié de terme de rhét. de FUR. 1690 à Trév. 1771. Empr. au b. lat. sarcasmus empl. par les grammairiens comme terme de rhét., gr. « rire amer, sarcasme » (de « ouvrir la bouche pour montrer les dents » d'où au fig. « déchirer par des sarcasmes »); cf. chez FABRI, Rhét., 1521, l. I, p. 191: sarcosmos (v. HUG.). Fréq. abs. littér.:287. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 443, b) 420; XXe s.: a) 282, b) 446.

sarcasme [saʀkasm] n. m.
ÉTYM. 1546; lat. sarcasmus, grec sarkasmos, de sarkazein « mordre la chair » (sarx, sarkos).
1 Ironie, raillerie acerbe, insultante. Dérision; humour (sarcastique), moquerie (→ Dédain, cit. 5; dur, cit. 22). || Allier « le sarcasme de la gaieté avec l'indulgence du mépris » (cit. 7, Chamfort). || Sous le sarcasme de tous (→ Malheureux, cit. 21).
1 Toutes les exécutions ne se font pas sur des échafauds, et les hommes, dès qu'ils sont réunis, qu'ils soient multitude ou assemblée, ont toujours au milieu d'eux un bourreau tout prêt, qui est le sarcasme. Pas de supplice comparable à celui du misérable risible. Ce supplice, Gwynplaine le subissait. L'allégresse, sur lui, était lapidation et mitraille. Il était hochet et mannequin, tête de Turc, cible. On bondissait, on criait bis, on se roulait.
Hugo, l'Homme qui rit, II, VIII, VII.
2 (…) on ne fonde, on ne refonde aucune culture sur la dérision et la dérision et le sarcasme et l'injure sont des barbaries.
Ch. Péguy, la République…, p. 258.
2 Trait d'ironie mordante. Lardon (vx), moquerie, pique (→ Entrain, cit. 4). || Sarcasmes moqueurs (→ Ironique, cit. 3). || Débiter (→ Ironie, cit. 3), décocher (→ Création, cit. 8, fig.) des sarcasmes.Spécialt. Figure de rhétorique, ironie cruelle.
CONTR. Compliment, flatterie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sarcasme — SARCASME. s. m. Figure de Rhetorique, Raillerie amere & insultante. Ce trait là n est pas une ironie, c est un sarcasme. Demosthene employe souvent le sarcasme pour reprocher plus vivement aux Atheniens leur paresse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sarcasme — Le sarcasme (du grec ancien σαρκασμός / sarkasmos) désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation. Il est mordant, souvent même amer et blessant. Il peut être considéré comme une forme d ironie… …   Wikipédia en Français

  • sarcasme — (sar ka sm ) s. m. Ironie amère et insultante. •   Le sarcasme n est autre chose qu une ironie faite avec aigreur et avec emportement, DU MARS. Oeuvr. t. III, p. 187. •   Le marquis de Vence l appelle [le maréchal de Richelieu] l antique… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SARCASME — s. m. Raillerie amère et insultante. Ce trait passe la plaisanterie ; c est un sarcasme. Essuyer des sarcasmes. Démosthène emploie souvent le sarcasme, pour reprocher plus vivement aux Athéniens leur indolence …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SARCASME — n. m. Raillerie amère, ironie mordante, acerbe. Essuyer des sarcasmes. Un sarcasme déplacé, de mauvais goût. Ses sarcasmes passent la plaisanterie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sarcasme — sar|cas|me Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • sarcasme — nm. => Moquerie …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • casme — sarcasme …   Dictionnaire des rimes

  • Sarcastique — Sarcasme Le sarcasme (du grec ancien σαρκασμός / sarkasmos) désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation. Il est mordant, souvent même amer et blessant. Il peut être considéré comme une forme d… …   Wikipédia en Français

  • sarcastique — [ sarkastik ] adj. • XVIIIe; gr. sarkastikos → sarcasme 1 ♦ Littér. Qui a le caractère acerbe, amer du sarcasme. Parole, plaisanterie sarcastique. 2 ♦ Cour. Moqueur et méchant. Air, ton, rire sarcastique. « Un sourire dont je ne pouvais savoir s… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.